Kosovo : l’opposition contre toute « rectification des frontières »

| |

Les partis d’opposition ont demandé la convocation d’une session extraordinaire du Parlement le 4 septembre. Ils comptent déposer une résolution visant à garantir l’intégralité territoriale du pays, et dénoncent les négociations menées par Hashim Thaçi sur une éventuelle « correction des frontières » entre le Kosovo et la Serbie.

(Avec Balkan Insight) - La Ligue démocratique du Kosovo (LDK), Vetëvendosje et le nouveau Parti social-démocrate (PSD) ont besoin des signatures de 40 députés pour demander la convocation d’une séance extraordinaire du Parlement. Selon Avdullah Hoti, dirigeant de la LDK, « la résolution est déjà rédigée, il suffit de revoir quelques détails ». Selon le document, « personne n’a le droit de négocier le territoire du Kosovo ». Le Premier ministre Ramush Haradinaj a apporté son soutien à cette réunion extraordinaire. « Si cette résolution préconise de ne pas changer les frontières, elle aura ma signature aujourd’hui, demain et pour toujours », a-t-il expliqué (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous