« L’île, la mer, la plage » : en Croatie, les insulaires se rebiffent contre les concessions

| |

Une première bataille a été gagnée : le Parlement croate a repoussé son vote de la loi sur les concessions. Il semble que les autorités aient pour l’instant reculé devant les manifestations bien organisées du Mouvement des îles qui exige que la loi fasse l’objet d’un débat public et que les biens maritimes et littoraux en soient exclus.

Par Enis Zebić Les insulaires se réveillent. Armés de serviettes de plage, les militants du Mouvement des îles (Pokret otoka) ont défilé lundi 19 juin devant le Parlement où devait être votée la loi sur les concessions des plages. « Laissez les plages de nos îles à nos petits-enfants », « L’île, la mer, la plage – sans clôtures ni gardiens », « Entendez-vous Supetar ? Entendez-vous vos îles et votre côte ? », « La Croatie, le pays aux 1000 concessions », « Les plages croates sont propres, les concessions, c’est la pollution », pouvait-on lire et entendre. « C’est une atteinte aux droits constitutionnels », explique Maja Jurišić, de l’île de Šolta, « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous