Kosovo : Fadil Vokrri, le football au cœur

| |

La terrible nouvelle est tombée samedi matin. Fadil Vokrri, le président de la fédération de football du Kosovo, est décédé à l’âge de 57 ans, d’un arrêt cardiaque. Les nombreux messages de sympathie provenant de Serbie, notamment des fans du Partizan Belgrade, en disent long sur le respect et l’admiration qu’il suscitait, au-delà des antagonismes communautaires et politiques. Car Fadil Vokrri, c’était le football d’abord.

Par Loïc Trégourès Lorsqu’on est venu le chercher à Montluçon où il vivait, Fadil Vokrri savait qu’il s’engageait dans une aventure longue, incertaine, mais aussi historique et exaltante : celle de mettre le Kosovo sur la carte officielle du football après l’indépendance en 2008. Pourquoi lui ? En fait, la question était surtout : qui d’autre que lui ? Lui, l’ancienne idole du KF Prishtina mais aussi un joueur très apprécié du Partizan, lui l’un des rares albanais à avoir été international yougoslave, lui l’homme affable, disponible et d’une infinie patience. Notre première rencontre remonte à 2011. À cette époque, Vokrri avait renoncé à demander (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous