Prisons en Bulgarie : les gardiens en ont marre, les détenus aussi

| |

Il reste encore du chemin avant qu’ils ne s’entendent, mais au moins leurs revendications coïncident. Syndicats de gardiens et organisations de défense des droits des détenus dénoncent l’enfer des prisons bulgares. Sauf que la violence des uns et des autres, relayée par les médias, suscite l’hostilité du public.

Par Madlen Nikolova Depuis le débat parlementaire sur le budget de l’État 2018, en novembre dernier, les gardiens de prison bulgares manifestent, et la présidence bulgare de l’Union européenne n’est pas épargnée. Le personnel pénitentiaire, qui dépend du ministère de la Justice, réclame une augmentation de salaire de 20%. Le gouvernement a tendu l’oreille, mais surtout à cause de la couverture médiatique. Il faut dire que les gardiens de prison sont payés environ 350 euros par mois, alors que le salaire moyen bulgare atteint 550 euros. L’argent n’explique pourtant pas à lui seul les raisons de la grogne : outre les bas salaires, il y a aussi (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous