L’autre Mur de Berlin • Bulgarie : « Ci-gît un Est-Allemand anonyme »

| |

La République populaire de Bulgarie était une destination de vacances très prisée dans l’ancien Bloc de l’Est. On y allait pour ses plages ensoleillées, son climat doux et l’abondance de fruits et de légumes. Certains, notamment beaucoup de jeunes Est-Allemands, pensaient aussi que les frontières de ce pays méridional étaient bien plus faciles à franchir que le Mur de Berlin pour passer à l’Ouest. Quelle erreur...

Par Alexandre Lévy et Catherine Guichard Kalotina, été 1979. Comme la plupart des élèves et étudiants bulgares, Kalin Nikolov, 23 ans, est envoyé en brigade pour prêter main-forte à l’économie de son pays. Quand certains sont chargés de la cueillette des fruits ou des légumes à la campagne, l’étudiant aux Beaux-Arts de Sofia doit aller peindre des fresques patriotiques sur les murs d’une zastava, un avant-poste des gardes-frontières à quelques encablures de la Yougoslavie de Tito. C’est son job — forcé — pour l’été. Ce qu’il découvre cet été-là, le peintre qu’il est devenu aujourd’hui n’est pas prêt de l’oublier. C’est à Kalotina que Kalin Nikolov (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous