L’architecture socialiste yougoslave s’expose au MoMA de New York

| |

C’est la consécration pour l’architecture titiste. Le Musée d’art moderne de New York consacre pendant plus de six mois une grande rétrospective aux bâtiments et aux monuments érigés dans toute la fédération yougoslave entre 1948, date de la rupture avec l’URSS et la mort du Maréchal Tito, au printemps 1980. Un hommage à l’utopie du béton au service du peuple.

Par Nikola Radić Parmi les réalisations architecturales qui ont marqué le XXe siècle, on évoque souvent La Sagrada Familia de Barcelone, l’Opéra de Sydney ou encore le Musée Guggenheim de Bilbao. Mais depuis quelques années, internautes et touristes se prennent de passion pour l’architecture moderniste yougoslave. Près de 40 ans après la disparition du Maréchal Tito, l’engouement est plus vif que jamais : les nombreuses séries de photos des fameux spomenik, ces monuments à la gloire de la lutte antifasciste érigés par le pouvoir socialiste aux quatre coins de la Fédération ont contribué au phénomène. Des constructions qualifiées de futuristes, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous