L’ancien général bosniaque Atif Dudaković inculpé de crimes contre l’humanité

|

Atif Dudaković commandait le cinquième corps de l’armée bosniaque, dans la région de Bihać. Arrêté au printemps 2018, il est accusé d’avoir participé aux meurtres de plus de 300 civils, des Serbes principalement, et d’avoir détruit des lieux de culte.

Par la rédaction (Avec Agences) - Après la guerre, Atif Dudaković avait pris la tête de l’armée bosnienne. Un peu plus de deux décennies plus tard, il risque de terminer sa vie derrière les barreaux : le Parquet l’a inculpé pour crimes contre l’humanité. Âgé de 64 ans, Atif Dudaković a été laissé libre. Avec seize autre personnes, il est soupçonné d’avoir commis « des crimes contre l’humanité, dont les meurtres de plus de 300 personnes, des persécutions et des mauvais traitements de civils », selon le communiqué du parquet. Ces victimes étaient « principalement des civils âgés, des prisonniers de guerre ». Ces anciens militaires sont également (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous