L’Albanie va-t-elle plonger dans le chaos ?

| |

« L’Albanie est en train de se casser la gueule. » Alors que le pays avait fait d’énormes progrès ces dernières années, il est au bord de l’effondrement à la veille des élections locales du 30 juin que le pouvoir veut maintenir, mais que l’opposition rejette. L’analyse de Veton Surroi.

Traduit par Katerina Zula 1. Si l’Albanie était une entreprise cotée en bourse, sa direction devrait tenir une réunion urgente. Avec un unique point à l’ordre du jour : quelles solutions pour enrayer la chute du cours de nos actions ? Au début de l’année, l’analyse « boursière » consistait à maintenir la stabilité du cours, avec même une perspective de hausse une fois la date fixée de l’ouverture des négociations d’adhésion à l’Union européenne, attendue avant l’été. Six mois plus tard, la petite entreprise Albanie a sombré dans la crise. Sa « direction », si on peut l’appeler ainsi, se déchire : le Premier ministre (le socialiste Edi Rama), le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous