L’Albanie, une usine à fantasmes pour écrivains étrangers

| |

Malgré sa situation au cœur de la Méditerranée, l’Albanie a toujours eu, et garde aujourd’hui encore, un parfum d’exotisme pour ceux qui la visitent. En résulte une image en miroir déformant. Olimpia Gargano est partie de ce constat pour écrire une thèse sur l’image de l’Albanie dans la littérature européenne. Décryptage d’une passion mythifiée.

Par Olimpia Gargano Cet article est un aperçu d’une thèse de doctorat en cotutelle internationale consacrée à l’image de l’Albanie dans la littérature de voyage européenne des XIX et XXe siècles. La thèse a été soutenue le 27 février à l’Université Nice Sophia Antipolis. L’Albanie vient de lever le rideau sur ses riches et anciennes traditions, en apparaissant sur les grands écrans internationaux. Le succès de Vergine giurata (Vierge jurée) au Festival du film de Berlin a littéralement braqué les projecteurs sur une pratique enracinée dans les montagnes de la Mirditie, la région qui, à en juger par les témoignages des voyageurs étrangers des siècles (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous