Osservatorio Balcani e Caucaso

L’Albanie doit choisir : les déchets ou le tourisme ?

| |

L’Albanie risque de devenir la nouvelle poubelle de l’Europe. Alors que le pays ne dispose d’aucune filière sérieuse de recyclage, le gouvernement a décidé d’encourager l’importation de déchets étrangers. Il s’agit d’une vieille tradition : l’Albanie communiste d’Enver Hoxha gagnait déjà des devises en accueillant les déchets des pays étrangers. Mais comment concilier ce choix avec les aspirations touristiques du pays ?

Par Marjola Rukaj L’Albanie ouvre ses portes aux déchets de l’Europe. Le gouvernement albanais en a pris la décision ces dernières semaines. « Notre pays n’arrive pas à fournir la matière première à notre industrie du recyclage, nous sommes donc obligés d’importer des déchets et de les recycler ici », a déclaré le Premier ministre Sali Berisha. Ce projet, proposé par le ministre de l’Environnement, prévoit l’entrée, exempte de toute taxe douanière, de près de 50 types de déchets qui constitueront la matière première de la toute jeune industrie de recyclage albanaise. Le gouvernement albanais, englué depuis plus d’un an (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous