Serbie : l’aciérie de Smederevo, éternel squelette dans le placard

| |

L’Aciérie de Smederevo enregistre des pertes que le contribuable serbe devra un jour rembourser. Mais comment expliquer ces déficits, alors que l’entreprise faisait des bénéfices. Et qui est responsable de cette mauvaise gestion ?

Par Mijat Lakićević Le gouvernement serbe se paye-t-il la tête de ses contribuables ? Ceux-ci devront une fois de plus payer de leur poche les pertes enregistrées par l’aciérie de Smederevo. Comme dirait le Président Aleksandar Vučić, « un squelette de plus dans le placard ». Il y a une dizaine de jours, l’Agence des registres économiques (APR) a rendu publics les résultats économiques des entreprises serbes pour 2016. En tête des sociétés déficitaires, l’Aciérie de Smederevo, avec des pertes de plus de 130 millions d’euros. Celle-ci dépasse donc les Routes de Serbie et l’usine d’engrais chimiques Azotara, qui enregistrent respectivement des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous