Kosovo : grand show médiatique avant l’entrée en fonction du tribunal spécial

|

Un criminel purgeant une peine de trente ans de prison pour l’assassinat de deux policiers a accusé le Premier ministre Ramush Hardinaj de meurtre, lors d’une émission télévisée. Ces programmes se multiplient, en attentant les premiers actes d’accusations du Tribunal spécial.

Par Hysni Bajraktari Shkumbin Mehmeti, témoin protégé du Parquet Spécial du Kosovo, a accusé les frères Qerim et Ibrahim Kelmendi d’avoir ordonné les meurtres de Smajl Hajdaraj, député de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK) abattu en janvier 2002, et de Tahir Zemaj, ancien commandant des Forces armées de la République de Kosova (FARK), le bras armé du parti d’Ibrahim Rugova, tué en janvier 2003. Depuis la prison où il purge depuis 2004 une peine de trente ans de prison après avoir été reconnu coupable du meurtre de deux policiers, Shkumbin Mehmeti est intervenu dans le talk show de Baton Haxhiu, sur la télévision Klan Kosova, jeudi 11 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous