Kosovo : réouverture de l’enquête sur la mort suspecte d’Astrit Dehari

|

Le bureau du Procureur va poursuivre son enquête concernant les causes du décès d’Astrit Dehari, ce jeune militant de Vetëvendosje retrouvé mort dans sa cellule de la prison de Prizren à l’automne 2016. L’expertise de l’institut médico-légal suisse mandaté par la famille a tout relancé.

Par la rédaction Mise à jour du 22/10/2020 : L’avocat de la famille d’Astrit Dehari affirme que de nouveaux témoignages importants vient remettre en cause la version officielle du suicide du jeune militant de Vetëvendosje. « Un témoin s’est manifesté et a donné un nouveau témoignage qui est en contradiction avec les allégations de l’accusation », a déclaré Tomë Gashi à BIRN. Ce nouveau témoin, décrit comme un ancien prisonnier, serait venu voir l’avocat en raison de « la pression » qu’il ressentait. « J’ai entendu Astrit demander de l’aide », lui aurait-il déclaré. Tomë Gashi cite aussi un autre nouveau témoin : « Un avocat qui se trouvait à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous