Kosovo : que faire contre la prolifération du plastique ?

| |

Au Kosovo, les sacs plastiques sont partout... Notamment sur les bords des routes et dans les rivières. Depuis plusieurs années, les associations écologistes alertent sur cette source de pollution massive, mais les autorités se contentent de promesses pour en limiter l’usage.

Traduit et adapté par Simon Rico La scène se passe dans un supermarché de Pristina. Un client demande que sa banane et sa pomme soient placées dans le même sac après avoir été pesées. Requête refusée par l’employé : cela pose problème quand on passe en caisse, « le manager l’a déjà fait remarquer »... Selon les études internationales, un sac en plastique n’a qu’une durée d’utilisation moyenne de 12 minutes et met jusqu’à 500 ans pour se décomposer, mais au Kosovo, personne ne semble se préoccuper de son impact sur l’environnement. Il suffit pourtant de traverser le pays pour constater la présence massive de ces sacs le long des routes ou dans les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous