Kosovo : où en est la gauche ?

| |

Depuis la disparition de la Yougoslavie, jamais la gauche n’a gouverné au Kosovo. Pourtant, les idées progressistes ont le vent en poupe. Vetëvendsoje est même devenu le premier parti politique du pays lors des dernières législatives, avant de se déchirer. Y a-t-il un plafond de verre impossible à percer ?

Par Eraldin Fazliu Le Kosovo n’a jamais été gouverné par la gauche. Cela fait pourtant plusieurs années que les formations qui se revendiquent de gauche ont le vent en poupe. À la tête de ce renouveau, Vetëvendosje (VV, Autodétermination), le mouvement fondé par Albin Kurti. Lors des législatives de juin 2017, VV a talonné « la coalition des commandants » réunissant les anciens de l’UÇK, l’Armée de libération du Kosovo, faisant élire 32 députés et devenant même le premier parti du pays en nombre de voix. Quelques mois après ce succès, Vetëvendosje (VV) a néanmoins fini par imploser cet hiver. La formation, issue de la société civile, venait tout (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous