Kosovo : assassinat d’un probable témoin du tribunal spécial

| |

Le cadavre de Nazmi Rrustemi a été découvert à proximité du lac de Badovc, près de Pristina. Sa veuve révèle qu’il avait été interrogé par les enquêteurs des Chambres spécialisées chargées de juger les crimes de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK). Un premier échec pour la nouvelle institution.

Par H.B Le cadavre de l’inspecteur des eaux et forêts Nazmi Rrustemi a été retrouvé le 18 décembre dernier, près du lac de Badovc, non loin de Pristina. Dans un premier temps, aucune hypothèse sérieuse n’avait été avancée pour expliquer ce crime. Or, l’épouse du défunt vient de confirmer aux médias du Kosovo que son mari avait été interrogé en tant que témoin par les enquêteurs des Chambres spécialisées, trois mois avant sa disparition. « Il m’a dit qu’il s’était rendu dans les bureaux d’Eulex, qu’il avait été convoqué », a-t-elle expliqué. Selon les membres de sa famille, Nazmi Rrustemi aurait connu une étonnante succession de « problèmes ». « Il avait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous