Kosovo : la grande solitude des étudiants en temps de pandémie

| |

Pandémie oblige, les étudiants se retrouvent confinés et forcés de suivre des cours en ligne. Beaucoup d’entre eux sont ainsi privés de cours pratiques, un handicap de taille, surtout quand on étudie la médecine. Mais ce qui manque le plus aux étudiants, ce sont les interactions sociales. Reportage.

Traduit par Nerimane Kamberi Nida Çavdarbasha est étudiante en première année à la Faculté de pharmacie de l’Université Charles, en République tchèque. Arrita Beqa, elle, est en sixième année de médecine à l’université de Pristina. Que ce soit en pharmacie ou en médecine, les travaux pratiques sont très importants et peuvent même être considérés comme le fondement d’un avenir professionnel. Or, Nida, comme presque tous les étudiants de sa génération, a commencé ses études universitaires en ligne. Elle a d’abord suivi les cours depuis sa chambre, au Kosovo. Puis, elle a pu assister à des cours pratiques dans les locaux de la Faculté de Hradec Kralove, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous