Kosovo : la RTK, une radio-télévision publique sous influence ?

| |

À quelques semaines des élections législatives anticipées, la colère gronde au sein de la rédaction de la radio-télévision publique kosovare (RTK). Dans une lettre ouverte, neuf journalistes du groupe ont dénoncé des discriminations et un manque d’indépendance éditoriale. Depuis des années, la RTK est soupçonnée de rouler pour le Parti démocratique du Kosovo (PDK).

Traduit par Simon Rico La radio-télévision publique kosovare, la RTK, est en pleine polémique alors que commence la campagne électorale pour les législatives anticipées du 6 octobre. C’est la publication sur Facebook d’un message de son directeur général, le 10 août, qui a mis le feu aux poudres. Ngadhnjim Kastrati expliquait qu’un groupe de « journalistes sous influence politique » cherchait à déstabiliser le groupe au moment même où le Kosovo se préparait à des élections. À l’origine de ce clash, la nomination controversée d’un nouveau rédacteur en chef, qui a provoqué de vifs remous au sein de la rédaction. Après ce message, neuf journalistes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous