Kosovo : l’impossible « union des communes à majorité serbe »

| |

Les tensions sont encore vives entre Belgrade et Pristina. Le président serbe doit s’exprimer ce lundi sur l’accord franco-allemand de normalisation des relations entre les deux pays. Parmi les points d’achoppement, la création d’une « Association des municipalités serbes ». Certains redoutent qu’elle ne devienne une « Republika Srpska du Kosovo ». Analyse.

Traduit par Milica Čubrilo-Filipović (article original) | Adapté par la rédaction « Nous offrons des garanties et des droits très importants à toutes les minorités ou communautés non majoritaires au Kosovo », répondait le 12 janvier dernier le Premier ministre kosovar Albin Kurti, alors que les États-Unis invitaient le Kosovo à mettre sur la table des propositions pour la formation d’une association des municipalités à majorité serbe – principe sur lequel un accord a été signé en 2013 dans le cadre du dialogue entre le Kosovo et la Serbie. Au total, dix municipalités à majorité serbe sont concernées. Six d’entre elles sont situées au sud de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous