Pour l’avenir du Kosovo, « priorité à la jeunesse »

| |

Le Kosovo est le pays le plus jeune du continent européen, mais plus d’un mineur sur cinq y vit dans la pauvreté. Pour préparer l’avenir, les autorités de Pristina devraient mettre au plus vite l’accent sur l’accès à l’éducation et favoriser l’inclusion de tous ses enfants, tout en améliorant les programmes et les infrastructures. Le point de vue du directeur de l’Unicef au Kosovo.

Traduit et adapté par Laurent Geslin Kosovo 2.0 : Quelle est la situation dans les autres villes du pays ? M.Ş. : La norme sociale veut que la grand-mère reste à la maison avec les petits. Ou si la mère ne travaille pas, que son rôle soit de prendre soin des enfants. Premièrement, il n’y a pas assez de crèches et de maternelles. Deuxièmement, il n’y a pas assez de demande, tout simplement parce que les parents ne savent pas que ces structures jouent un rôle aussi important pour préparer les enfants à l’école. Nous tentons de développer ces deux aspects, les structures d’accueil et l’information sur les bénéfices de la sociabilisation des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous