Kosovo : pourquoi l’économie ne décolle pas

| |

Le Kosovo affiche l’une des croissances les plus fortes d’Europe, mais c’est aussi le territoire avec le chômage le plus élevé du continent. Pourquoi ? Parce que le rattrapage est trop lent, que l’économie dépend excessivement des importations et des transferts de fonds de la diaspora. Tentative d’analyse microéconomique d’un sous-développement chronique.

Adapté par L.G. Le Kosovo affiche le taux de chômage le plus élevé d’Europe, officiellement autour de 30%, et ce fléau touche plus particulièrement les jeunes. Cependant, des statistiques encore pires ont été récemment révélées : en 2018, 101 612 personnes, soit 30,1% des 18-24 ans n’étaient ni employés, ni scolarisés, ni en formation. Selon les chiffres officiels, le Kosovo a connu une croissance de +3,9% en 2017 et on a pourtant enregistré 12 000 personnes de plus sans travail dans le pays. Comment se fait-il que le marché de l’emploi ne bénéficie pas de l’embellie économique ? Trop petit pour grandir Il y a bien entendu de nombreuses (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous