Kosovo : un beau dimanche de septembre pour préparer l’ajvar

| |

Chaque année, en septembre, les voisins se retrouvent pour préparer ensemble l’ajvar, une savoureuse purée de poivrons. Cette année, coronavirus oblige, les grands rassemblements ne sont plus de mise, mais une délicieuse odeur flotte toujours sur le quartier. Reportage auprès d’une famille bosniaque de Peja/ Peć.

Texte : Nerimane Kamberi. Photos : Hazir Reka Shyqo interrompt ses pensées pour apporter du bois. « Du bien sec ! » , lui lance son épouse. « C’est la phase finale de la cuisson, il faut un feu très fort. L’ajvar doit bouillir. Et il faut que tout le monde soit autour pour mélanger, on ne peut pas perdre une seconde. » Malgré la situation sanitaire, une voisine fidèle ne peut s’empêcher de rendre visite à la famille et de donner son avis d’experte sur la qualité du ajvar. Aida se dépêche de dresser la table non loin de la marmite. « Avec tout ce feu, on aurait pu griller cinq agneaux ! », lance-t-elle en riant, mais son frère Beni est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous