Kosovo : les autorités veulent museler les féministes

| |

Après le choc et l’émotion nationale provoqués par le viol collectif d’une fille de 11 ans, des milliers de Kosovar.e.s sont sorti.e.s dans les rues. Quelques semaines plus tard, sept militantes ont reçu des amendes... Ce n’est pas la première fois que le système patriarcal tente de « discipliner » l’activisme féministe. Tribune.

Traduit par Nerimane Kamberi (article original) et adapté par la rédaction Lorsque nous n’obéissons pas, l’État réagit en étendant ses patrouilles partout. En août 2021, alors que nous lisions et discutions du livre Femmes, race et classe, de la militante afro-américaine Angela Davis dans la cour de la Faculté de philosophie de Pristina, la police est arrivée. Les agents nous ont expliqué qu’ils avaient été chargés par leurs supérieurs de patrouiller là. Probablement à la recherche de quelque chose de criminel dans la lecture même. C’est ainsi que l’État nous identifie et essaie de nous contrôler. Chaque fois qu’il sent que nous « lui glissons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous