Kosovo : poker menteur entre la LDK et Vetëvendosje

| |

Glauk Konjufca a été élu jeudi président du Parlement du Kosovo mais, faute d’accord entre Vetëvendosje et la LDK, Albin Kurti pourrait essayer de former un gouvernement minoritaire, avec un soutien sans participation de la LDK. Vendredi, le chef de Vetëvendosje n’a pas répondu à l’invitation du président de la République, Hashim Thaçi.

Par Belgzim Kamberi « Tous les accords conclus jusqu’à maintenant deviennent caducs. Il faut un nouvel accord sur le partage des responsabilités, mais aussi sur le programme gouvernemental. Tout est ouvert, y compris la possibilité pour nous de rester dans l’opposition », a déclaré jeudi soir Isa Mustafa, le président de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK), lors d’un entretien accordé à la télévision KTV, qualifiant l’élection du candidat de Vetëvendosje (VV), Glauk Konjufca, à la présidence du Parlement « d’acte unilatéral ». Glauk Konjufca a été élu jeudi avec 75 voix, dont celles de la LDK, à la présidence du Parlement du Kosovo. Ce poste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous