Kosovo : colère et manifestations après le meurtre d’une fille de 18 ans

|

Mardi, les habitants de la ville de Ferizaj/Uroševac sont sortis dans la rue pour exprimer leur colère après le meurtre aggravé d’une jeune femme de 18 ans torturée par deux hommes. Cette manifestation contre la violence faite aux femmes au Kosovo n’est que la dernière d’une longue série.

Par la rédaction Des dizaines d’habitants et de militants ont manifesté mardi 24 août à Ferizaj/Uroševac. La raison de leur colère : le corps sans vie d’une jeune femme de 18 ans déposé à la porte de l’hôpital local par deux hommes qui se sont ensuite immédiatement enfui. Selon le bureau du procureur, la victime serait morte après deux jours de violences physiques. Elle est décédée à la suite de ses blessures, ont confirmé les médecins. « La police a du sang sur les mains », ont scandé les manifestants devant le commissariat de Ferizaj/Uroševac, en jetant de la peinture rouge sur les forces de l’ordre. À leurs yeux, les autorités n’ont pas assez (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous