Kosovo : attaques armées contre la police dans le Nord, Pristina accuse la mafia serbe

|

La police kosovare a été prise pour cible lors de plusieurs attaques armées à la frontière avec la Serbie, où une route alternative utilisée pour la contrebande a été récemment fermée. Pristina dénonce un « acte terroriste » et demande des comptes à Belgrade.

Par la rédaction « Quatre attaques armées ont été commises au cours des trois derniers jours », a déclaré le 15 avril Xhelal Sveçla, le ministre de l’Intérieur du Kosovo. Elles ont visé des véhicules de la police kosovare « avec des grenades et un AK-47 », a précisé Samedin Mehmeti, le directeur de la police, et ont eu lieu à Zubin Potok, près du poste-frontière avec la Serbie, sur une route alternative récemment fermée par les autorités kosovares et qui était jusque-là utilisée pour la contrebande entre la Serbie et le Nord du Kosovo, à majorité serbe. Les autorités kosovares considèrent ces attaques « synchronisées » comme un « acte terroriste dont le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous