Kosovo : albanais et serbe, (im)possible bilinguisme

| |

Qui veut apprendre l’albanais ? Qui veut apprendre le serbe ? Au Kosovo, les écoles, séparées, ne proposent pas l’enseignement de la langue des « autres ». Dans la société, le désir et le besoin s’en font pourtant sentir.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Deux décennies après la fin de la guerre, la question de l’apprentissage des langues officielles au Kosovo au sein du système éducatif n’a toujours pas été réglée. Or, les recherches menées par le Bureau du commissaire aux langues, qui dépend du cabinet du Premier ministre, montrent que le temps de réglementer est plus que venu. Au Kosovo, les langues albanaise et serbe sont d’usage officiel mais, depuis le conflit, les établissements d’enseignement fonctionnent dans des systèmes séparés et n’ont aucun contact. Ainsi, la langue albanaise n’est pas enseignée dans les écoles qui fonctionnent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous