Kosovo-Serbie : où se cachent les archives de la guerre ?

| |

Ouvrir les archives qui couvrent la guerre du Kosovo ? Une très mauvaise idée, selon l’opposition à Pristina. Et du côté de Belgrade, silence radio. Plus de 20 ans après la fin du conflit, faire la lumière sur le sort des personnes disparues en 1998 et 1999 n’est toujours pas une priorité.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) Lors d’une réunion à Bruxelles les 7 et 8 septembre, les délégations de Belgrade et de Pristina se seraient entendues sur l’ouverture des archives, y compris celles concernant l’Armée de libération du Kosovo (UÇK). Le Premier ministre Albin Kurti a déclaré : « Nous avons des archives nationales qui couvrent ce qui s’est passé pendant la guerre, des témoignages et des documents qui appartiennent à l’UÇK. Nous sommes très ouverts et transparents. Nous devons faire toute la lumière sur le destin des quelques 1630 personnes disparues, c’est pourquoi il faut également que Belgrade ouvre ses (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous