Kosovo : la justice acquitte « pronto » les accusés du PDK

| |

L’affaire « Pronto » est l’un des plus grands scandales de corruption de l’histoire récente du Kosovo, mais le Tribunal de Pristina a prononcé vendredi l’acquittement de tous les accusés, ne retenant aucune preuve contre les anciens ministres et députés du PDK.

Par Belgzim Kamberi Adem Grabovci, ancien chef du groupe parlementaire du Parti démocratique du Kosovo (PDK), Besim Beqaj, ancien ministre de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat, Zenun Pajaziti, toujours député du PDK, Nijazi Kryeziu, ancien président du Conseil municipal de Prizren, Arbenita Pajaziti, ancienne cheffe de l’unité logistique du ministère de la Santé, Ilhami Gashi, ancien secrétaire du ministère de l’Intérieur, Fatmir Shurdhaj, ancien vice-ministre du Travail et des affaires sociales et Sedat Gashi, ancien conseiller politique du ministère de l’Intérieur, étaient inculpés par le Tribunal spécial du Kosovo dans l’affaire des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous