Meurtre d’Oliver Ivanović : « les criminels font la loi dans tout le Nord du Kosovo »

| |

Le 16 janvier au matin, le dirigeant d’opposition était tué devant le bureau de son parti. Depuis, de l’enquête, rien n’a filtré ou presque. Pionnier du dialogue avec les Albanais, Oliver Ivanović était un adversaire gênant pour le Président Vučić « parce qu’il pensait autrement ». Il avait d’ailleurs fait l’objet de multiples menaces. À Mitrovica, beaucoup pointent les milieux criminels serbes, sous l’emprise de Belgrade, dans cet assassinat.

Par Saša Kosanić « On sait qui fait ça, pourquoi ils le font et qui en sont les commanditaires. [...] Mais la police ne mène pas l’enquête. Tout le monde est au courant à Mitrovica. Vous pouvez demander à un enfant de vous dire qui incendie les voitures à Mitrovica, il vous dira que ce sont trois groupes. » Voilà ce que racontait Oliver Ivanović, assassiné le matin du 16 janvier devant le bureau de son parti d’opposition, à l’antenne de N1 pendant l’entre-deux-tours des élections municipales de l’automne 2017 au Kosovo. Sa voiture avait été incendiée en juillet, quelques mois après sa remise en liberté surveillée. Durant cet entretien, le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous