Funérailles nationales pour Adem Demaçi, le « Mandela du Kosovo »

| |

Il avait passé 28 ans dans les geôles yougoslaves, accusé par le régime titiste de marxisme-léninisme « envériste » et de « séparatisme pan-albanais ». Adem Demaçi est mort jeudi, à l’âge de 82 ans. La classe politique de Pristina lui a rendu un hommage unanime et trois jours de deuil national ont été prononcés.

Par Hysni Bajraktari Trois jours de deuil national ont été décrétés pour la mort d’Adem Demaçi. Drapeaux en berne dans toutes les institutions, le « Mandela du Kosovo » a eu droit, samedi, aux honneurs de funérailles nationales. Vendredi, les députés ont tenu une séance commémorative pour honorer le défunt et des hommages publics ont été organisés pendant toute la journée dans le hall du Parlement du Kosovo. Symbole du « séparatisme pan-albanais » pour le régime yougoslave, mais aussi poursuivi pour ses engagements marxistes-léninistes et ses critiques du socialisme titiste, Adem Demaçi avait passé 28 ans de sa vie en prison. « Je n’ai aucun (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous