Kosovo 1999-2019 : le martyre de Fehmi Agani

| |

C’était le stratège de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK), celui qui représentait le mouvement de résistance non violent d’Ibrahim Rugova lors des négociations internationales. Cinq semaines après le début des bombardements de l’Otan, Fehmi Agani a été assassiné par les forces serbes. Le Courrier des Balkans a rencontré son fils, Mentor Agani. Témoignage.

Propos recueillis par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin / Photo : Rafael Yaghobzadeh C.d.B. : Belgrade a annoncé que Fehmi Agani avait été tué par l’UÇK. M.A. : Oui, c’est la version qu’ont immédiatement propagée les médias du régime, mais c’est impossible. Je l’ai vu partir entre des policiers serbes. Après la guerre, nous avons pu reconstituer les faits, nous avons même retrouvé un témoin, qui a vu son assassinat. Il se trouvait dans une colonne de quatorze véhicules de police, et il a été abattu sous le pont, à l’entrée de Lipjan. On connaît le nom des trois exécutants, deux militaires et un policier… Belgrade a tout essayé pour faire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous