Kočani Orkestar - L’Orient Est Rouge

Le Kočani Orkestar est sans nul doute l’une des fanfares les plus ébouriffantes des Balkans. Originaires du village macédonien de Kočani, non loin de la frontière bulgare, ces musiciens roms se sont faits connaître en 1997 grâce à l’album L’orient est rouge, formidable précipité des répertoires traditionnels de l’Europe du sud-est.

Sur ce disque, l’orchestre rassemble deux trompettes, trois tubas, un saxophone, une clarinette et une zurla (un hautbois ottoman) et des percussions. Le genre musical ? « La musique orientale rom ». Un mélange explosif de cuivres s’appuyant sur les fameux rythmes asymétriques des folklors balkaniques en 7/8, 9/8, etc. qu’on appelle aksak en turc. Avec d’incroyables solos aussi inspirés que virevoltants.

  • Kocani Orkestar - L'Orient est rouge - Label Cramworld, 1997, 12 titres

Sous la houlette du chef d’orchestre Naat Veliov, le Kočani marie avec virtuosité les danses de Bulgarie, Serbie, Roumanie, Turquie, des éléments de rumba ou de salsa et même les musiques de films indiens. Le morceau qui donne son titre à ce disque, se base sur une célèbre chanson de la Chine communiste qui avait rencontré un certain écho du temps de la Yougoslavie titiste.

Un album à (re-)découvrir de toute urgence.