Croatie : une justice aux ordres des nationalistes-conservateurs du HDZ

| |

Régulièrement éclaboussée par les scandales, la justice croate a la réputation d’être aux ordres du HDZ, le parti nationaliste-conservateur créé par Franjo Tuđman. Dès le début des années 1990, le père de l’indépendance a en effet mis les magistrats du pays au pas, écartant tous les « indésirables », à commencer par les Serbes. Récit.

Traduit et adapté par Dimša Lovpar (Article original) « Est-elle vraiment serbe si sa mère est juive ? » Voilà la question que se posait en 1991 Milan Vuković, le premier président de la Cour suprême, au moment de choisir l’une des magistrates devant siéger dans cette institution judiciaire, l’une des plus importantes de Croatie. La candidate fut finalement écartée au profit d’un juge membre du HDZ, le parti « ethniquement pur » de Franjo Tuđman, le très nationaliste père de l’indépendance du pays au damier rouge et blanc. Juge qui était lui-même connu pour être « content que sa femme ne soit ni serbe ni juive ». Depuis cette histoire, fameuse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous