Jugoton, l’histoire du label qui a révolutionné la musique yougoslave

| |

Jugoton, c’est le symbole de la pop et du rock yougoslave. Le N°1 de l’industrie du disque titiste lançait les modes, faisait et défaisait les tendances, reléguant loin la concurrence. Ses pochettes, tirées à des millions d’exemplaires, ornaient les intérieurs de chaque foyer du Vardar au Triglav. Retour sur une épopée qui s’est arrêtée net à l’automne 1991.

Par Chloé Billon Un phénomène typiquement yougoslave. Voilà comment on pourrait définir Jugoton, la principale maison de disques de la fédération socialiste. Sa position quasi-hégémonique, Jugoton la doit en grande partie au fait d’avoir ouvert en premier, dès 1947, à Zagreb. Héritière d’Elektroton, fondée en 1933, elle-même héritière d’Edison Bell-Penkala, joint-venture établi en 1908 entre le fabricant américain et l’inventeur croate Slavoljub Penkala, Jugoton a largement devancé la concurrence : PGP-RTB (Production de disques vinyles de la Radio-télévision Belgrade), n°2 du marché, n’a ouvert qu’en 1959. Les disques étaient tirés à 100 000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous