Bosnie-Herzégovine : pourquoi Ivo Andrić est-il boudé à Travnik, sa ville natale ?

| |

Ivo Andrić a vu le jour le 9 octobre 1882 à Travnik. Mais l’écrivain prix Nobel de littérature en 1961, sans doute le plus connu de toute l’ancienne Yougoslavie, est presque invisible dans sa ville natale. Explications.

Traduit et adapté par Aline Cateux (Article original) La maison dans laquelle l’écrain est venu au monde a été transformée en musée Ivo Andrić en 1974, un an avant sa mort. Des travaux de rénovation viennent finalement d’être lancés pour assainir les fondations, installer un système de chauffage, rénover la cour et effectuer quelques aménagements intérieurs. Ce chantier est financé par la société GS-TMT, qui louera ensuite la boutique de souvenirs et la librairie. La patronne Snježana Koepruner assure vouloir « ramener l’esprit d’Andrić dans sa ville natale ». Le maison Andrić dépend de l’autorité du musée de Travnik. Sa directrice, Fatima (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous