Dans les fermes de Sicile, des milliers de Roumaines réduites en esclavage

| |

Des milliers de Roumaines qui travaillent dans des exploitations agricoles siciliennes sont frappées, violées, exploitées. L’enquête parue début mars dans la presse britannique a suscité un vif émoi en Roumanie. Les autorités de Bucarest se sont engagées à agir avec leurs homologues italiennes. Rencontre avec Silvia Dumitrache, de l’Association des femmes roumaines en Italie.

Par Marta Bertagnolli Début mars, un reportage du Guardian a fait couler beaucoup d’encre en dénonçant le quasi-esclavage auquel sont réduites des milliers de femmes roumaines, employées dans des exploitations agricoles de la région de Raguse, dans le sud de la Sicile. Deux jours après la publication de l’article, une audition a été organisée au Parlement roumain, et une délégation, menée par le ministre des Affaires étrangères Andreea Păstârnac, s’est rendue sur place afin de rencontrer des représentants de l’administration locale ainsi que des organisations de défense des droits humains. Rome et Bucarest n’ignorent donc pas la situation, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous