Balkans : du soutien à la Palestine à la défense d’Israël

La Yougoslave non-alignée était l’un des principaux soutiens de la Palestine, mais cette tradition semble bien oubliée. Milorad Dodik, le dirigeant serbe de Bosnie-Herzégovine, cultive l’amitié de l’extrême droite israélienne, tandis que des experts proches du Likoud conseillent plusieurs gouvernements de la région. Après le Kosovo, la Serbie pourrait elle aussi déplacer son ambassade à Jérusalem. Quant à la Roumanie, elle a pour l’instant bloqué le transfert.

Repères • La République socialiste fédérative de Yougoslavie a reconnu l’Etat d’Israël en 1948, mais a rompu les relations diplomatiques avec lui en 1967, lors de la Guerre des six-jours. Elle a reconnu la Palestine comme Etat indépendant en 1988. • La Serbie entretient des relations diplomatiques avec Israël depuis 1992, mais aussi avec la Palestine. Le président Mahmud Abbas s’est rendu en visite officielle à Belgrade en 2015, et le ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dačić s’est rendu à Bethléem en 2017. En 2010, la Serbie a condamné l’attaque israélienne de la Flotille de la liberté, et a voté en faveur de l’adhésion de la Palestine à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous