La Russie aurait tenté de faire capoter l’accord sur le nom entre la Grèce et la Macédoine, Athènes voit rouge

| |

La Russie aurait financé, par l’intermédiaire d’un milliardaire russo-grec, les opposants au changement de nom de la Macédoine, dont certains hooligans qui ont provoqué des échauffourées à Skopje. Athènes ne décolère pas contre cette ingérence russe, qui remet aussi de l’huile sur le feu entre Moscou et Washington, en pleine polémique Poutine-Trump.

Par Marina Rafenberg Le 11 juillet, Athènes a expulsé deux diplomates russes et interdit l’accès au territoire grec à deux autres. C’est le quotidien grec Kathimerini qui a révélé l’information en affirmant que ces diplomates étaient soupçonnés « d’activités illégales contre la sécurité nationale » de la Grèce. Depuis, la presse s’est emparée de l’affaire et dévoile qu’ils auraient en fait versé des pots-de-vins à des hommes d’affaires, des religieux et des mouvements d’extrême-droite en vue de faire capoter l’accord signé le 17 juin entre Athènes et Skopje visant à rebaptiser l’ancienne république yougoslave en « Macédoine du Nord ». Ensuite, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous