Croatie : Vladimir Dodig Trokut, la mémoire d’un chaman collectionneur et libertaire

| |

Vladimir Dodig Trokut est décédé lundi 3 septembre à l’âge de 69 ans à Zagreb. Artiste visuel, collectionneur d’art, galeriste, archiviste, théoricien, anthropologue, publiciste, chaman… Cette personnalité inclassable avait fait de son appartement une œuvre d’art et un cabinet de curiosités, et de sa vie une performance.

Par Chloé Billon Né en 1949 à Kranj (Slovénie), Vladimir Dodig Trokut débute sa carrière artistique en 1968, à Split, où il suit les enseignements d’Ante Kastelančić et Božidar Jelinić. En 1976, il déménage à Zagreb, où il continue à développer sa pratique au contact d’artistes aussi bien yougoslaves qu’étrangers, de Dimitrije Bašičević-Mangelos à Joseph Beuys, en passant par John Cage et Darko Schneider. Il est le fondateur et chef de file de plusieurs groupes formels ou informels : Crveni peristil, 3i, Grupa 30, Manifest 72, les groupes A, B,C,D et E, le groupe Participation attributive (qu’il cofonde avec Darko Schneider et Harold Szeeman). En (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous