Immobilier en Serbie : à Belgrade, le secrétariat pour la légalisation de la corruption

| |

Le Secrétariat pour la légalisation des constructions a été créé en 2015 pour mettre de l’ordre dans les constructions anarchiques qui pullulent à Belgrade, mais son directeur, Nemanja Stajić, a été mis en examen pour corruption. Sa devise ? « Construisez, je m’occupe du reste ! »

Traduit par Jacqueline Dérens (article original) Une fois obtenue « la permission » de construire sans permis, la construction est lancée et un autre pot-de-vin permettra d’autoriser le constructeur à antidater l’image satellite officielle qui atteste que ce dernier a été construit avant 2015 et donc éligible à la légalisation. L’illégalité est bien plus rentable Chaque bâtiment doit avoir un parking, mais c’est difficile à construire et représente « une perte d’argent », explique un promoteur. Les constructions d’avant 2015 en sont exemptées – un encouragement à faire de faux papiers. On ne doit construire que sur 65% du terrain à bâtir – alors (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous