Bulgarie : des chômeurs de longue durée complètement « démotivés »

| |

Depuis plus d’un an, ils n’ont aucun revenu, mais ils ne cherchent plus de travail et ne pensent pas que leur situation puisse changer. Voilà le portrait-robot de 330 000 Bulgares, chômeurs de longue durée, démotivés, qui représentent 8,5 % de la population active.

Par Tatiana Vaksberg Voilà les résultats d’une enquête menée à l’initiative de la fondation allemande Friedrich Ebert. Elle révèle l’inefficacité des institutions publiques censées pourtant aider les chômeurs. Moins de la moitié de ces Bulgares aujourd’hui classés comme « démotivés » ont fait des démarches auprès de l’agence nationale pour l’emploi et à peine 1% ont retrouvé un emploi par ce biais. Ces résultat ne cadrent pas vraiment avec les attentes que les bulgares ont de l’État : 52 % des personnes démotivées et 86 % de tous les Bulgares considèrent qu’aider ceux qui n’en ont pas à trouver du travail est une mission qui relève du service public. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous