Bosnie-Herzégovine : l’usine d’armement Igman ou la chronique d’une contamination annoncée

| |

Alors que l’épidémie était déjà déclarée en Bosnie-Herzégovine, l’entreprise d’armement Ingman, à Konjic, célébrait en grandes pompes ses 70 ans d’existence et la signature de juteux contrats avec des invités venus du monde entier. Depuis, Konjic est le deuxième cluster de l’épidémie dans le pays.

Par Aline Cateux Le 11 mars, l’entreprise de fabrication de munitions Igman, située à Konjic, fêtait ses 70 ans d’existence. Cet anniversaire et la signature de contrats avec les États-Unis (5,5 millions de dollars) et l’Égypte (1,5 million de dollars) donnaient lieu à une cérémonie à laquelle ont assisté le Premier ministre de la Fédération, Fadil Novalić (SDA), et 180 invités venus d’Europe, d’Asie et des États-Unis. Les photos de l’évènement ont laissé beaucoup de Bosniens incrédules : les premiers cas de Covid-19 étaient déjà apparus dans le pays, la Republika Sprska (RS) était en urgence sanitaire depuis cinq jours et de nombreux invités (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous