Football : Zlatan Ibrahimović et la Bosnie-Herzégovine, je t’aime moi non plus

| |

Zlatan Ibrahimović est né en 1981 à Malmö d’un père bosniaque et d’une mère croate. Après avoir grandi dans les années 1990, quand la guerre faisait rage en Yougoslavie, il entretient des rapports ambivalents avec la terre de ses ancêtres. Portrait de ce footballeur de génie, immigré de seconde génération, ni vraiment Suédois ni vraiment Bosnien.

Par Rodolfo Toè Sur son passeport, Zlatan Ibrahimović, n’est pas seulement suédois, il est aussi bosnien. Né en 1981 dans la banlieue de Malmö, le nouvel attaquant star du PSG version qatarie est d’origine bosniaque par son père, Šefik, et croate par sa mère, Jurka. Le garçon a grandi à Rosengård, quartier à forte concentration d’immigrés, avec ses trois sœurs et ses deux frères. Les Balkans et l’ancienne Yougoslavie ont toujours occupé une place complexe chez Ibrahimović. C’est d’abord la terre de ses ancêtres, celle d’un père qu’il a coutume de décrire comme « le Slave typique, fort et courageux comme un lion ». Zlatan conserve aussi des liens (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous