Histoire : dans les années 1930, l’Université de Belgrade voyait rouge

| |

Des manifestations antifascistes de 1928 à l’engagement pour l’Espagne républicaine, le mouvement révolutionnaire était fortement implanté à l’Université de Belgrade, malgré l’interdiction du Parti communiste en 1921 et la présence de groupes d’extrême droite. Retours sur une page d’histoire aujourd’hui bien négligée.

Par Milan Radanović Un des intellectuels marxistes les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle, le célèbre historien britannique Eric Hobsbawm, parle dans son autobiographie Interesting Times : A Twentieth-Century Life [1] de sa participation au Premier congrès mondial de la jeunesse pour la paix, qui eut lieu à Genève en 1936. À cette occasion, il se rappelle de l’enthousiasme des étudiants yougoslaves et particulièrement du futur grand révolutionnaire Ivo Lola Ribar. Hobsbawm souligne que les étudiants de l’université de Belgrade comptaient parmi les plus révolutionnaires d’Europe durant cette décennie, aux côtés des étudiants (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous