Guerre en Ukraine : comment la Serbie s’est alignée sur la Russie

| |

Le numéro de funambule de Belgrade entre Moscou et Bruxelles peut-il encore durer, alors que les bombes russes pleuvent sur l’Ukraine ? Ou bien, en refusant de s’aligner sur les sanctions européennes, la Serbie a-t-elle déjà franchi le Rubicon ? Et perdu sa dignité. L’éditorial du journaliste serbe Teofil Pančić.

Traduit par Chloé Billon (article original) En cette nuit où brûlent Kiev, Kharkiv, Odessa, Marioupol, a-t-on au moins vu une chandelle brûler sous les hauts plafonds des salons gouvernementaux de Belgrade ? Le président serbe, avec ses blancs-seings, ses sympathies et ses intérêts pro-russes, a-t-il réuni sa cour pour réfléchir à ce que la Serbie devait faire dans une situation « encore jamais vue dans l’histoire », pour paraphraser les menaces de l’homme fort du Kremlin ? Ou bien Aleksandar Vučić a-t-il conclu que la Serbie pouvait continuer à gagner du temps, même si le temps se réduit comme peau de chagrin ? Ce à quoi nous assistons (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous