Serbie : inquiétudes pour les femmes encore détenues dans les camps en Syrie

| |

Elles seraient encore 26 femmes de nationalité serbe emprisonnées dans des camps en Syrie, avec leurs enfants. Les autorités de Belgrade ne semblent pas pressées de les rapatrier, malgré les mauvais traitements que ces détenues signalent.

(Avec Balkan Insight) - Vingt-six femmes serbes et leurs enfants sont toujours bloqués dans des camps en Syrie, selon Balkan Insight, attendant en vain d’être rapatriés par Belgrade. Aiba [prénom d’emprunt] est ainsi enfermée depuis 2017 dans le camp de Roj, tenu par les forces kurdes syriennes et situé dans le district d’Al-Malikiyah, au Nord-Est du pays, où seraient également détenus 80 femmes et 200 enfants de nationalité française. Aiba raconte les terribles conditions dans lesquelles elle vit et affirme avoir été placée à l’isolement durant trois mois pour avoir utilisé un téléphone portable. « Ils m’ont enfermée dans une petite pièce sans ouverture, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous