Grèce : les derniers droits des travailleurs balayés par le gouvernement Mitsotákis

| |

Après avoir durci le ton sur les questions migratoires, le gouvernement grec de Kyriakos Mitsotákis peut enfin appliquer le programme économique sur lequel il a été élu, la destruction des droits des travailleurs pour faire baisser le coût de la main d’oeuvre grecque. Explications.

Par Fabien Perrier Le 10 juin, des milliers de travailleuses et travailleurs ont manifesté dans les rues d’Athènes, alors qu’une grève nationale de 24 heures bloquait transports et services publics. La cause de ce mécontentement ? Une nouvelle loi présentée par le gouvernement de Kyriakos Mitsotákis, sensée « moderniser » l’organisation du travail. Le 6 mai déjà, alors que l’exécutif avait fait fuiter le projet dans la presse, avant même de le transmettre au Parlement, des milliers de Grecs avaient défilé dans tout le pays. Après avoir durci le ton sur les questions migratoires, le parti au pouvoir s’attaque en effet à la question sociale, dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous