Grèce : le maire de Thessalonique violemment agressé par des militants d’extrême droite

| |

Quatre personnes ont été inculpées pour des « lésions corporelles dangereuses », après l’attaque samedi de Yiannis Boutaris, le maire de Thessalonique. Des rassemblements sont prévus lundi soir à Athènes pour condamner cette agression « anti-démocratique ».

Violemment agressé, Yiannis Boutaris, 75 ans, a été hospitalisé dimanche. Ce dernier participait samedi à une marche en mémoire des Grecs du Pont, massacrés au sein de l’Empire Ottoman entre 1916 et 1923. Le nombre des victimes de ces tueries reste inconnu, il serait estimé de 300 000 à 500 000 selon les historiens et les sources. « Ils me frappaient partout, coups de pieds, de poings, la totale », a expliqué Yiannis Boutaris à l’agence de presse grecque, ANA, avant de souligner avoir été victime d’une « agression méprisable ». Il a cependant a assuré aller « bien ». De son côté, le maire d’Athènes, Giorgos Kaminis, a décrit « une attaque fasciste » et une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous