Grèce : la manifestation contre l’accord sur le nom de la Macédoine tourne à la violence

| |

Le Parlement grec doit ratifier cette semaine l’accord de Prespa sur le nouveau nom de la Macédoine. En protestation, des dizaines de milliers d’opposants se sont rassemblés à Athènes dimanche 20 janvier. Des heurts ont éclaté avec les forces de l’ordre, qui ont dû utiliser des gaz lacrymogène.

Par Marina Rafenberg « La Macédoine n’est pas à vendre ! », « La Macédoine est unique et grecque ! ». Les slogans n’ont pas changé depuis février 2018, et s’il y avait un peu moins de monde, dimanche 20 janvier, 60 000 à 100 000 personnes étaient tout de même rassemblées pour protester contre l’accord de Prespa sur le nouveau nom de la Macédoine. Dès dimanche matin, 326 bus de toute la Grèce sont arrivés à Athènes et les milliers de manifestants se sont regroupés près de la place centrale de Syntagma, où se trouve le Parlement. 2000 policiers avaient été déployés pour l’occasion et le centre-ville était bouclé. Parmi les manifestants se trouvaient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous